News

20 Mar 2018

Rogers au cœur des célébrations de l’indépendance : préserver Maurice pour demain

Si le cinquantenaire de l’Indépendance représente une belle occasion de se pencher sur le passé de notre île, il s’agit aussi, pour le groupe Rogers, de porter une réflexion sur l’avenir et de s’interroger sur les moyens de faire en sorte que le développement de Maurice soit durable. C’est de cette réflexion qu’est née la campagne « Hip Hip Hip No Waste » lancée en marge des célébrations de ce jubilé d’or. Elle comprend une série d’initiatives qui se déclineront jusqu’en décembre de cette année.

Cette nouvelle opération de communication, une version 2.0 de la campagne « Energy Drives Everything », a pour ambition d’accentuer l’engagement du groupe en faveur de sa cause principale – le programme Respect our Coast lancé en 2013 –, soit la protection des écosystèmes marins et côtiers. En sollicitant l’adhésion de la population à cet engagement, le groupe entend favoriser un changement de comportements aux échelles à la fois individuelle et collective.

Dans cette optique, une opération de « plogging » est prévue dans la capitale le 12 avril prochain, à l’initiative de la Rogers Foundation. Cette tendance tout droit venue de Suède (le mot est une combinaison du suédois « plocka upp » – ramasser – et de « jogging ») conjugue activité bien-être et geste civique. Rogers fait appel à l’esprit patriotique du Mauricien en l’encourageant à réfléchir davantage à la préservation de l’environnement et à l’utilisation efficace des ressources naturelles.

De plus, dans le cadre de la campagne, chacune des filiales du groupe se charge d’organiser ses activités propres. Pour exemple, Heritage Resorts et Veranda Resorts ont mis en œuvre plusieurs opérations de nettoyage autour de leurs établissements respectifs durant le mois de mars. Velogic a ajouté une composante solidaire à son initiative : l’entreprise a mis des palettes usagées à la disposition de femmes artisans de Rivière-Noire qui les transformeront en lits destinés à des familles victimes d’intempéries dernièrement.

Chaque geste compte : c’est dans l’essence le message à faire passer, par exemple sur page interactive qui sera bientôt créée sur le site web de Rogers et qui sera consacrée à « 50 éco-gestes pour demain ». Réparer un robinet qui fuit, éteindre les appareils en veille, privilégier les produits réutilisables, pratiquer la conduite écologique, trier ses déchets… Le changement, après tout, commence par soi-même.

50 éco-gestes ont certes été définis, mais cette liste est loin d’être limitative : à chacun d’approfondir sa réflexion et ses réflexes. Cette campagne, qui se veut constructive et pédagogique, vise les publics de tous âges. « Pour cette campagne, en tant qu’entreprise mauricienne, nous ne nous posons nullement en tant que donneur de leçon. Nous choisissons plutôt l’accompagnement, l’éducation et la sensibilisation parce que nous nous sentons concernés par l’état des choses. Nous souhaitons, avant tout, adopter une démarche qui rassemble tous les Mauriciens et les incite à déployer leur énergie pour une belle cause », déclare Audrey d’Hotman de Villiers-Desjardins, CSR & Sustainability Manager de Rogers.

Les canaux de communication choisis pour cette campagne ? Les médias ou les réseaux sociaux « pour toucher le plus grand nombre et surtout les jeunes, plus sensibles aux canaux digitaux ». Une mini vidéo a aussi été réalisée pour l’occasion : elle met en lumière la prise de conscience de nos propres lacunes au quotidien tout en faisant passer un message positif.

Cette version 2.0 de la campagne « Energy Drives Everything. » s’attache à intégrer de manière concrète les principes de développement durable, pour une île Maurice « plus belle, plus propre, plus durable ».